Traitement contre la Covid-19 : Le Ngul Be Tara confirme son efficacité

Une des solutions africaines pour l’éradication complète de la pandémie de la Covid-19, mise sur pied par la camerounaise, Dr Marlyse Paule Peyou Ndi Samba, est intégrée désormais dans tous les protocoles de soins cliniques, pour soigner le Coronavirus à travers le monde. Le Nigéria et le Cameroun en sont des belles illustrations de l’efficacité de ce médicament endogène.

Bénéficiant des certifications scientifiques des laboratoires du Nigéria et du Cameroun, après avoir bravé tous les tests cliniques d’inspection préalables, avec entre autres, la délivrance des brevets de fabrication, la validation des paramètres physiques et des composants chimiques et biologiques du produit, par le biochimiste nigérian, Fagbohun Adebisi, depuis le 18 septembre 2021, et par le gouvernement du Nigéria, le 18 octobre 2021, le Ngul Be Tara fait ses preuves à travers l’Afrique et le monde. Avec un de ses laboratoires et usine de production installés au Nigéria, à travers le Reece international research consortium (RIRCO), les témoignages des milliers de patients ayant consommé ce médicament, renforcent l’efficacité et la crédibilité de cette solution endogène. Et à cet effet, plusieurs hôpitaux et formations sanitaires disposent des stocks importants de Ngul Be Tara dans leurs pharmacies.

C’est ainsi que, la biochimiste camerounaise, Dr Marlyse Paule Peyou Ndi Samba, experte en santé publique, enseignante à la Faculté de médecine et des sciences biomédicales (FMSB) de l’université de Yaoundé 1, par ailleurs Directrice de Reece international research consortium (RIRCO), cette défenseur acharnée des droits de la médecine traditionnelle, qui fait ses preuves en Afrique depuis plusieurs millénaires, a réussi à obtenir du gouvernement camerounais la reconnaissance de son invention, le Ngul Be Tara.

Une reconnaissance, qui aiguise la jalousie et les appétits de certaines officines, qui continuent de regarder d’un mauvais œil l’émergence de la médecine africaine, en décidant de conspirer contre le Ngul Be Tara. D’où ces cabales médiatiques orchestrées vainement, en toute méconnaissance du niveau de pénétration de ce produit dans les esprits et dans les cœurs des populations africaines, à cause de son efficacité.

Source  direct-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *