Placements financiers : l’illusion fatale

A la recherche du gain facile, nombreux sont ceux qui sont devenus des proies faciles entre les mains des vendeurs d’illusion. Malgré la récurrence et le nombre de victimes, l’appât mord toujours.

La justice camerounaise est saisie depuis octobre 2021, par les soins de Maitre Dominique Fousse, d’une affaire d’arnaque des fonds des usagers par le truchement de la crypto monnaie. Une autre affaire de placement d’argent, avec promesse ferme de le fructifier rapidement, et qui finit dans les tribunaux. Cette fois, le mis en cause est un jeune investisseur, promoteur de Global Investment Trading ou Liyeplimal, qui se présentait comme une victime de dénigrement le 1er novembre 2021, dans une interview accordée au quotidien Mutations «  Ces personnes qui déposent des plaintes contre moi ont-elles investi chez nous et n’ont pas perçu leur retour sur investissement ? Il faut aller leur poser cette question. » Le 26 mai 2022 au matin, ce dernier a pourtant été interpellé à l’aéroport de Douala, en exécution d’un mandat d’amener du procureur de la République près le tribunal de première instance de Yaoundé pour le contraindre à comparaitre. En début d’année 2022, une centaine de souscripteurs du produit Liyeplimal, qui peinent à entrer en possession du fruit de leurs investissements, avaient porté plainte à Global Investment Trading pour escroquerie. Les enquêtes seules permettront de déterminer  qui du promoteur ou des souscripteurs est victime, mais un coup d’œil sur ce phénomène ailleurs  n’est pas de trop.

Pendant ses temps morts, elle organisait des fêtes sur son luxueux yacht The Davina. Et puis après, elle a disparu. Et la vérité s’est faite au grand jour : la conclusion inéluctable était que ces nombres croissants sur le site Web OneCoin n’avaient aucun sens – ils n’étaient que des nombres tapés dans un ordinateur par un employé OneCoin.

Phénomène mondial

Le 26 novembre 2019, le groupe de média du gouvernement britannique Bbc, publiait dans son site internet dédié à l’Afrique un article intitulé « Bitcoin: comment une femme a arnaqué le monde, puis s’est volatilisée » L’auteur de l’article relatait l’histoire d’une femme d’affaire de 36 ans, Ruja Ignatova, qui en début juin 2016, était montée sur scène au Wembley Arena devant des milliers de fans en délire. Une mise vestimentaire qui transpirait l’aisance et attirait les appétits, elle avait  déclaré à la foule enthousiaste que “OneCoin”, une monnaie électronique qu’elle vantait, était sur le point de devenir la plus grande monnaie électronique du monde “pour que tout le monde puisse effectuer des paiements partout”. Elle expliquait des choses, avec des mathématiques compliquées que personne ne comprenait ni au début, ni au milieu, ni à la fin, mais voyait plutôt la richesse finale. Pour ses fans, il s’agissait d’une nouvelle forme révolutionnaire de monnaie, avec la possibilité de mettre de côté les banques et les monnaies nationales, et de fournir des services bancaires pour quiconque possède un téléphone mobile. Et si vous arrivez tôt, vous pouvez faire fortune. Des documents divulgués à la BBC ont montré que les Britanniques ont dépensé près de 30 millions d’euros soit 19.678.709.999 FCFA en OneCoin au cours des six premiers mois de 2016, dont 2 millions d’euros, environ 1.311.913.999 FCFA en une seule semaine, et que le taux d’investissement aurait pu augmenter après l’extravagance de Wembley. Entre août 2014 et mars 2017, plus de 4 milliards d’euros, environ 2.623.828.000 FCFA ont été investis dans des dizaines de pays, du Pakistan au Brésil, de Hong Kong à la Norvège, du Canada au Yémen… et même en Palestine. Les investisseurs voyaient leurs mises grimper sur internet, et programmaient déjà des vacances au bord de la mer. Le Dr Ruja voyageait encore à travers le monde pour vendre sa vision – sauter de Macao à Dubaï en passant par Singapour, remplir des arènes, attirer de nouveaux investisseurs. OneCoin continuait de croître rapidement et le Dr Ruja commençait à dépenser sa nouvelle fortune : acheter des propriétés de plusieurs millions de dollars dans la capitale bulgare, Sofia, et la station balnéaire de la mer Noire de Sozopol. Pendant ses temps morts, elle organisait des fêtes sur son luxueux yacht The Davina. Et puis après, elle a disparu. Et la vérité s’est faite au grand jour : la conclusion inéluctable était que ces nombres croissants sur le site Web OneCoin n’avaient aucun sens – ils n’étaient que des nombres tapés dans un ordinateur par un employé OneCoin.

Les expériences des placements foireux des fonds que les Camerounais ont connu jusqu’ici : Africa’lif, la Mida et autres, tardent à faire des leçons, à moins que ces fonds placés ne soient d’origine douteuse, parce qu’il est difficile dans un contexte de récession, qu’un individu mette dans du virtuel l’argent gagné à la sueur de son front.

Explication locale

Une histoire est racontée dans les réseaux sociaux, qui peut permettre de mieux comprendre. « Dans un village, un homme est apparu et a annoncé aux villageois qu’il achèterait des singes pour 10000 frs chacun. Les villageois, voyant qu’il y avait beaucoup de singes autour, sont allés dans la forêt et ont commencé à les attraper. L’homme a acheté des milliers de singes à 10000 frs et comme l’offre a commencé à diminuer, les villageois ont réduit leurs efforts. Il a annoncé qu’il achèterait maintenant à 15000 frs. Cela a renouvelé les efforts des villageois et ils ont recommencé à attraper des singes. Bientôt, l’offre a encore diminué et les gens ont commencé à retourner dans leurs fermes. Le prix a augmenté à 25000 frs chacun et l’offre de singes est devenue si petite qu’il a fallu tellement d’efforts pour voir un singe, et encore moins l’attraper! L’homme a maintenant annoncé qu’il achèterait des singes à 50 000 frs! Cependant, comme il devait se rendre à Johannesburg pour des affaires, son assistant achèterait désormais en son nom. En l’absence de l’homme, l’assistant a dit aux villageois: “Regardez tous ces singes dans cette grande cage que l’homme a ramassé. Je vous les vendrai à 40000 frs et quand l’homme reviendra de la ville, vous pourrez lui vendre pour 50 000 frs chacun. ” Les villageois sont venus avec toutes leurs économies et ont acheté tous les singes. Ensuite, ils n’ont plus jamais vu ni l’homme, ni son assistant, seulement des singes partout! Vous venez de recevoir une conférence gratuite sur le fonctionnement de la  crypto-monnaie, bitcoin, Onecoin et autre, l’escroquerie pyramidale du siècle. Soyez sages, vous êtes avertis. » Jusqu’à quel point le rapprochement peut-il être fait entre cette histoire et l’affaire Lyeplimal, toujours est-il que les expériences des placements foireux des fonds que les Camerounais ont connu jusqu’ici : Africa’lif, la Mida et autres, tardent à faire des leçons, à moins que ces fonds placés ne soient d’origine douteuse, parce qu’il est difficile dans un contexte de récession, qu’un individu mette dans du virtuel l’argent gagné à la sueur de son front.

Roland TSAPI  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code