Elections locales : La jeunesse face à son destin

C’est aussi de la responsabilité de la jeunesse de rejeter ces discours et refuser d’être des éternels valets, garçons ou filles de course. Les jeunes doivent cesser d’être ceux devant qui l’on agite un poste ou un emploi qu’ils devaient normalement occuper comme un avantage, pour lequel ils sont même soumis au chantage des promotions canapé ou de parrainage dans des cercles. Les Urnes offrent une opportunité à saisir.

Hommages de la nation : les deuils nationaux à tête chercheuse

Le pouvoir de Yaoundé, après ces agissements, va feindre d’être surpris qu’il y a des Camerounais qui se plaignent d’être marginalisés, délaissés, mis à part, et y trouver des mains ennemies qui veulent déstabiliser le Cameroun. Alors que ses actes quotidiens concourent justement à renforcer les clivages et laisser voir au Camerounais que, comme le dit l’artiste ivoirien, les moutons marchent ensemble… mais n’ont pas le même prix.

Bilan des 37 ans de pouvoir : l’auto flagellation du Rdpc

Quand il faut utiliser les populations comme du bétail électoral, ils s’en gargarisent et brandissent partout que l’Extrême Nord est le vivier électoral du parti au pouvoir, que personne ne peut gagner les élections au Cameroun s’il ne gagne dans cette région. Mais quand vient l’heure d’assurer à cette même population le droit le plus élémentaire, le droit à l’éducation, ils trouvent que le Septentrion fabrique trop d’enfants.