Figure: Njimoluh S. Njoya et la reconstruction du peuple Bamoun

Njimoluh Seïdou Njoya fut à ce sujet le tout premier pèlerin bamum à la Mecque en 1947 accompagné de quelques responsables religieux. A son retour des lieux saints il redouble d’ardeur dans son engagement à encourager l’expansion de l’islam, à travers un enseignement adapté aux réalités du milieu ouvert au progrès et au développement. Si le royaume Bamoun reste aussi célèbre, c’est parce que le 18 eme roi Njimoluh Seïdou Njoya, géniteur de Ibrahim Bombo Njoya, a su allier l’islam adopté par son père aux traditions ancestrales, en prenant soin de ne pas laisser la religion venue d’ailleurs assimiler la culture et les traditions locales. Le jour de son intronisation, il déclara « j’aurai les affaires de Dieu dans ma main droite et les affaires de la tradition dans ma main gauche. »