Décentralisation : l’Etat central ne lâche pas

De même, l’alinéa 5 de l’article 497 dit qu’un décret du président de la République détermine les modalités de transfert, d’affectation ou de mise à disposition prévu au présent article, selon que le transfert est total ou partiel. Devant les députés de l’Assemblée nationale le 25 novembre 2020, le Premier ministre Joseph Dion Ngute, président du Conseil national de la décentralisation disait que « sur les 32 textes d’application du Code Général des CTD, 26 projets ont été élaborés, 06 textes ont déjà été signés et les 20 autres sont en cours de validation, notamment celui relatif à la mise en place de la Fonction Publique Locale ». En résumé, la décentralisation introduite dans la constitution en 1996, a attendu 23 ans pour qu’une loi la consacrant soit votée et promulguée, laquelle attend aussi depuis 3 ans les textes d’application. Que cache cette lenteur, pourquoi le pouvoir central ne lache pas du lest?