Vie chère : le coup de grâce du gouvernement

Il faut donc élargir l’assiette fiscale pour utiliser les termes savants du milieu, ce qui veut dire en termes simples qu’il faut davantage presser les populations pour extraire le maximum d’argent. Les populations se retrouvent ainsi dans une serre qu’il faut presser chaque année un peu plus. Et pendant que ces populations suffoquent chaque jour sous la pression du gouvernement pour lequel lutter contre la vie chère consiste à rendre les choses plus chères, toutes les explorations et études confirment que le Cameroun est un pays riche, béni par la nature. Sans être un El dorado, le Cameroun a dans son sous-sol de quoi donner aux populations un niveau de vie enviable. Il est d’ailleurs démontré que ces richesses africaines nourrissent bien les gens ailleurs, qui viennent les piller en laissant sous la table des milliards de cfa pour quelques individus, comme l’ont confirmé par le passé les dirigeants de Elf et récemment ceux de Glencore.