Audits et enquêtes : rien à attendre

La Chambre des Comptes a relevé que des entreprises ont été créées à la faveur du plan de riposte, ou réactivées pour les besoins de la cause, mais également que des marchés ont été attribués sur fond de conflit d’intérêt. Trois prestataires, Proof Consulting Group Sarl, Technologie Medicale du Cameroun Sarl et New Pharma Sarl, alors qu’elles n’ont été immatriculées qu’en juillet et août 2020 et sans aucune expérience ont bénéficié 35 à 40 jours après, de 3 contrats de 276 554 869 fcfapour Proof Consulting Group Sarl, d’un marché spécial de 131 355 000 fcfapour Technologie Medicale du Cameroun Sarl et d’un marché spécial de 291 597 346 fcfa pour New Pharma Sarl, soit un total de 699 507 215 fcfa. 1 250 000 000 fcfa de travaux inachevés ont été payés intégralement, des doubles paiements de marchés ayant occasionné un préjudice de 708 400 000 fcfa. La liste des irrégularités du rapport de la Chambre des comptes dans la gestion des fonds Covid est loin d’être exhaustive. Depuis la publication de ce rapport, aucun ministre n’a été démis de ses fonctions, aucun cadre de l’administration interpellé par la justice, aucun des responsables de ces entreprises créées le matin pour gagner des marchés le soir inquiété. Le préjudice de l’Etat s’évalue en dizaines de milliards de fcfa, alors que les enfants s’assoient toujours sur des morceaux de bois dans des hangars pour apprendre. Il n’y a rien eu depuis juin 2021. Et comme le dit le ministre des Finances pour l’audit des lignes 65 et 94, « il n’y aura rien »