Corruption : le blanchiment d’argent en bonne place

Un autre secteur de blanchiment des capitaux qui prospère au grand jour, est celui du commerce des matériaux de construction, communément appelé quincaillerie. D’après le rapport, le secteur des marchands des matériaux de construction est intimement lié à celui de l’immobilier. La menace « élevée » observée dans ce secteur a amené le législateur communautaire, dans sa réforme de 2016, à intégrer les quincailleries dans la liste de professions assujetties à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. La forte prépondérance du cash et des mesures ou diligences de la lutte appliquées par les professionnels du secteur financier conduit les criminels à déposer les fonds directement dans les quincailleries et à retirer leurs contreparties en matériaux de construction. L’ampleur et le standing des immeubles témoignent de ce que de fortes sommes d’argent transitent par ce secteur. Au demeurant, ces quincailleries sont en nombre très élevé et disséminés un peu partout sur l’étendue du territoire national