Corruption : les instigateurs de l’ombre

Et c’est ainsi que dans la plupart des cas, des projets de développement, qui bénéficient même des financements étrangers n’évoluent pas parce que la partie camerounaise n’arrive pas à indemniser les populations afin qu’ils libèrent les sites des travaux. La raison étant que l’enveloppe des indemnisations gonflent anormalement, grâce à l’ingéniosité des délégués départementaux qui s’adjoignent même la complicité du préfet et du rapporteur de la commission d’évaluation, comme dans le cas d’espèce. Ce cas qui est loin d’être isolé. Le ministre de l’Administration territoriale à l’habitude de voir des ennemis de la république tapis dans l’ombre. Ils ne sont ailleurs que dans les bureaux administratifs, ils occupent des fonctions avec des avantages de toutes natures, et ils s’emploient au quotidien à utiliser les moyens de l’Etat…pour ternir l’image de l’Etat.