Education : zones rurales, l’urgence d’agir

L’enseignante expliquait que faire passer les enfants avec des notes ridicules, venait de l’idée de les flatter pour qu’ils viennent à l’école, sous-entendu qu’elle n’attire pas. Comment d’ailleurs serait-elle attrayante quand elle est logée dans des abris de fortune que les intempéries érodent d’années en années dans l’indifférence totale ? Comment le serait-elle quand dans un lycée technique ou un collège d’enseignement technique, on enseigne l’électricité, sans électricité, comment le serait-elle si le cours d’informatique se résume à la présentation aux élèves d’un écran dépassé par le temps? Pour l’éducation en zone rurale, il y a plus que l’urgence…d’agir