Pouvoir : vers une succession dynastique ?

» Contre le Renouveau, des ressortissants du Grand Nord auraient donc une rancœur tenace, éléments à l’appui. Tout comme les ressortissants des autres régions d’ailleurs, exclusion faite des ceux qui se nourrissent du système. Toute incarnation du renouveau provoquerait alors de prime abord un sentiment de rejet, à plus forte raison le fils du père du renouveau, l’accession à la magistrature suprême laisserait penser à une dynastie. Mais un sentiment de rejet n’empêche pas l’objet ou le fait rejeté d’exister, et même de se réaliser. Et comme le rappelle Dieudonné Essomba, la conquête du pouvoir reste…un rapport de force.