Gaz domestique : la pénurie voulue

Ainsi, avec tout le potentiel gazier vanté au quotidien, l’exploitation constamment en hausse, le Cameroun en arrive à la pénurie, parce que dépendant de l’extérieur pour une ressource énergétique disponible localement. A qui profite les transactions en haute mer ! En tout état de cause, la pénurie du gaz qu’a connu le Cameroun pour une énième fois en octobre 2022, ne risque pas d’être la dernière, puisqu’elle ne tient qu’à l’absence de vision, au déficit d’anticipation dont font preuve les gouvernants. Et si les leçons ne sont pas tirées et les responsabilités établies, les mêmes causes produiront les mêmes effets, ou plutôt, le même système produira le même résultat.