Figure : Sokoudjou Jean Philippe Rameaux, la résistance au trône

En décembre 2020, dans l’une de ses sorties épistolaires, il s’adressait encore ainsi aux hommes du pouvoir, dans un langage terre à terre qui lui est propre : « Donc si vous avez de l’argent et que vous voyez même un cadavre humain vous allez seulement acheter? Donc comme vous avez le pouvoir là, le peuple va seulement se coucher par terre et vous marchez sur lui pour montrer votre part de puissance? Mais que chacun sache que le jour se lève et retombe. Seul le temps nous dira qui disait la vérité et surtout n’oubliez pas que l’année prochaine n’est que demain. Quand dieu vous donne de l’argent ou le pouvoir, ce n’est pas pour écraser son peuple, pas pour que vous partagez la misère et la souffrance à son peuple, mais pour que vous soyez le sel de la terre, que vous vous mettez au service des nécessiteux et que vous soyez du côté de ce peuple qui se bat déjà chaque jour pour vivre. » Agé de 86 ans, il prépare ses 70 ans de règne du 31 décembre 2O22 au 14 janvier 2023, à Bamendjou et à Bikok dans la région du Centre, où il est également successeur de son père adoptif, de qui il a hérité le nom de Esso. La combinaison qui donne l’appellation Sokoudjou-Esso, reste, au-delà de la résistance, le symbole de l’interculturalité, et du vivre ensemble.