CNI : le décret non appliqué

Où donc se trouverait la solution à l’obtention de la carte nationale d’identité au Cameroun ? Pourquoi est-ce si difficile de produire un document ainsi décrit dans le décret : « la carte nationale d’identité est un document en polycarbonate plastifié et sécurisé, établi sur fond pré-imprimé selon la norme Iso/Cei 7810 sous le format ID-1. Elle est informatisée, biométrique, personnelle et contient une puce électronique » ? Et alors qu’il est si difficile de produire une petite carte qui peut se cacher dans la paume d’une main, les mêmes services de la délégation générale à la sûreté nationale sont en mesure de produire un passeport de 32 pages en 48 heures. Finalement, la production de la carte nationale d’identité, est-ce un problème de moyens ou de volonté ? Quelle que soit la réponse, un fait reste constant dans cette affaire, c’est qu’un décret du président de la république souffre de la non application stricte de ses termes par la délégation générale à la sûreté nationale, qui ironie du sort, est directement rattachée à la présidence de la république