Transition en Afrique : Coups d’Etat ou reprise en main

Mais le message est clair. Les Africains exigent désormais un changement de système à la tête des Etats, pas une alternance ou un simple changement d’hommes. Plus d’un demi-siècle de pseudo indépendance a suffisamment cristallisé les frustrations, en même temps que les nouvelles générations se réveillaient et comprenaient que les Etats n’avaient rien de souverains, que la longue et durable amitié proclamée avec les puissances coloniales, cachaient mal une main mise sur les politiques et les économies locales.
Il ne sera pas facile d’être président en Afrique dans les années à venir…