Figure : Ahmadou Hayatou, homme de l’ombre des pouvoirs

Ahmadou Hayatou quant à lui, avait également su tourner et se mettre dans le sens du vent. Il poursuivi sa carrière au secrétariat de l’Assemblée nationale, s’étant construit une personnalité qui avait fait de lui l’une des personne que le président Biya se déplaçait pour rencontrer à domicile pour des conseils. Le tsunami qui balaya l’élite du Nord à la suite du coup d’état d’avril 1984 l’évita. Il avait su jouer la partition pour concilier les deux présidents au plus forts de leur conflit de leadership, y mettant du sien pour sauver ce qui pouvait l’être, surtout qu’il était dans la salle au moment où le premier faisait confiance au second. Jusqu’au bout il a su jouer son rôle de l’homme… de l’ombre.