Résolution des crises : le faire semblant permanent

Une preuve de plus que les administrateurs camerounais vivent dans un autre Cameroun, fait de luxe et de satisfactions permanentes, où on ne connaît pas le prix de la tomate au marché et où on prend le carburant à la pompe avec des bons sans se soucier du prix du litre, un Cameroun de la bourgeoisie qu’ils présentent comme un paradis, alors que les populations vivent dans un autre Cameroun avec ses lots de souffrances quotidiennes. Au même moment où les gouverneurs des régions s’accordaient pour dire que tout va bien, six fonctionnaires, représentant cinq ministères de la république étaient kidnappés dans un village dans l’arrondissement de Ekondo Titi, et l’un d’eux a été exécuté deux jours plus tard.