Christian Cardinal Tumi : et si c’était un gâchis ?

Le constat est amer mais réel, le messie envoyé par le pape, que le président Paul Biya croyait recevoir il y a 33 ans s’est révélé être plutôt un empêcheur de s’accrocher en paix au pouvoir. L’homme de Dieu a toujours eu un franc parlé, mais est-ce pour autant une raison pour le renier et ne pas lui accorder la considération due ? Le goût et l’avidité du pouvoir ont aveuglé les gouvernants, les empêchant de voir les valeurs de l’homme et profiter de ses conseils, les mettre en application. A cause de l’orgueil du pouvoir, le Cardinal aura un été en fin de compte une mine d’or inexploitée pour le Cameroun, un véritable gâchis.