Gardiennage : l’esclave des vigiles

Le gouvernement ne peut pas continuer à être complice d’une pareille chosification et clochardisation de ses fils et filles. Tout le monde peut faire un tour dans la rue et poser la question à quelques vigiles postés çà et là, de savoir s’ils connaissent ce qu’on appelle Caisse nationale de prévoyance sociale, et il se fera sa propre idée. Pourtant les agents de la Cnps font des contrôles réguliers dans les entreprises pour vérifier qu’elles sont en règle. Et si ces entreprises continuent de fonctionner, et que les employés continuent de se plaindre, ils ne restent plus qu’à conclure que ces sociétés sont toujours en règle… dans l’irrégularité.