Fin d’année 2020 : Douala Fiesta, Douala a-t-elle des raisons de fêter ?

Le maire de la ville, dont le rôle simplifié se résume à celui de l’homme de ménage de la ville, ne devrait pas perdre de point de vue que le rôle premier d’un homme de ménage, c’est justement de faire le ménage, c’est-à-dire rendre l’environnement propre et agréable à vivre. Il ne servira à rien de trop embrasser pour mal étreindre, 5 ans c’est trop peu pour vouloir faire un travail de Zorro, dans une ville où les populations se distinguent par une indiscipline particulière. Indiscipline à laquelle il faut s’attaquer méthodiquement, avec pédagogie là où il le faut mais également avec force quand cela est nécessaire, une main de fer dans un gang de velours en somme, tout en ayant en idée ce que la ville devra retenir de son passage.