Enseignement supérieur : l’Ecole nationale supérieure Polytechnique de Douala dans la broussaille

Une école nationale supérieure polytechnique qui est supposée recevoir des entrepreneurs locaux ou internationaux pour des échanges, des partenariats et autres contrat de développement et de recherche, qui n’a pas d’accès, cela constitue un frein à sa rentabilité. Quand la route passe, le développement suit, a-t-on coutume de dire. S’il est si difficile pour le gouvernement de passer un marché de construction d’une route et la réceptionner dans les délais, il est urgent que pour la route Douala Yabassi, qu’au moins le tronçon qui va jusqu’à l’école nationale supérieure polytechnique de Douala soit achevé, cela y va aussi de l’image que projette l’institution universitaire à la nation, et à l’étranger