Respect de la loi : quand le laisser-faire devient mortel

Les autorités administratives qui se précipitent pour prendre des mesures conservatoires aujourd’hui après la survenance d’un drame qui aurait pu être évité si la cause avait été identifiée et neutralisée, affichent plutôt l’attitude de ces personnes qu’on accuse dans les villages d’avoir tué l’enfant pour ensuite être les premiers au deuil.