Traité germano-camerounais : 12 juillet 1884, le jour où le pays fut livré

Ces deux puissances impérialistes aussi, à qui les Nations Unis ont confié le Cameroun comme un enfant qu’on laisse à la garderie, ne se sont pas contentées de garder l’enfant, elles se sont mises à manger sa nourriture, boire son lait, couper ses cheveux, arracher ses dents, ils ont même sondé pour voir ce qu’il y avait dans le ventre de l’enfant et tirer même jusqu’à ses intestins, non sans entamer son cœur. Plus grave, jusqu’aujourd’hui elles refusent de laisser l’enfant grandir et voler de ses propres ailes. Bref 136 ans après, le Cameroun court toujours derrière sa souveraineté, livré ce 12 juillet 1884, sur un bout de papier.