Cameroun: l’autre cri de cœur de Sokoudjou J.R: « Ils sont arrivés au sommet et ont tiré l’échelle »

Que ceux qui rêvent dans leur tête et voient un autre novembre 82 sachent que le peuple a grandi et n’est plus prêt à avaler n’importe quelle qualité de vin. Le chef n’est chef que parce que le peuple est là et se reconnaît en lui, et si tu te trompes de chemin à l’aller et te trompes également au retour, demandes déjà qu’on fabrique ton cercueil.