Figures : Adamou Ndam Njoya, symbole de la morale à l’école

Pour revenir au quotidien, à ce qui se passe autour de nous, les gestes de rébellion, de refus de se conformer à la moindre règle, le défi permanant de la loi par le citoyen lambda est devenu un réflexe, un geste automatique posé avant même de se rendre compte parfois que l’on vient de traverser une borne. Tout cela parce qu’il ne sait plus dans quelle direction va la société, et le mental est désormais conditionné par le désordre, qui est si perceptible autour de nous. Tout le monde crie pourtant au changement, à l’amélioration des conditions de vie, mais dans les comportements quotidiens, tout semble indiquer que la majorité des Camerounais n’est prête à suivre ce changement à adoptant des comportements positifs.